thermes divonne histoire.jpg

L'histoire des Thermes de Divonne-les-Bains

Depuis la création des Thermes par le Docteur Paul VIDART en 1848,la station thermale de Divonne-Les-Bains soigne avec succès les affections psychosomatiques. Renommés pour cette indication thérapeutique, les thermes de Divonne-Les- Bains permettent également depuis 2018 de soigner les pathologies en Rhumatologie. L’eau « divine » aux vertus reconnues nous fait du bien et il serait dommage de s’en priver !

L’histoire du thermalisme à Divonne commence avec l’installation par le docteur Vidart, disciple de Vincent Prissnitz, le fondateur de l’hydrothérapie moderne, d’un établissement hydrothérapique dans une papeterie désaffectée le long de la Divonne. Son ambition ? Traiter les maladies nerveuses en exploitant l’eau bicarbonée calcique et froide des quatre sources à ciel ouvert situées au cœur de Divonne, la première nommée Emma, du prénom de sa femme, la seconde Ausone, poète du 4e siècle, la source Vidart, nommée ainsi après sa mort, et la source Barbilaine.

Il élabore alors un programme de soins à hydrothérapie et la station thermale se spécialise dans le traitement des affections psychosomatiques légères : troubles du sommeil, anxiété, névralgies... Les patients issus de la haute société se pressent pour bénéficier des cures qui alternent enveloppes humides, douches écossaises, bains et massages, des soins agrémentés de divertissements divers : promenades dans le parc, théâtre, musique... Jérôme Bonaparte ou encore le Khédive d’Egypte séjournent à Divonne qui se voit attribuer en 1892 la dénomination officielle de Divonne-Les-Bains par Sadi Carnot. Parallèlement au développement du thermalisme, de grands hôtels voient le jour dont un établissement Art Nouveau baptisé « Chicago » du fait du nombre important d’américains qui fréquentent la station. Durant l’âge d’or du thermalisme, Divonne accueille également des Anglais, Russes, Égyptiens, Grecs, Hongrois, Turcs... qui contribuent à sa renommée internationale.

dr-paul-vidart.jpg

Le docteur Vidart, fondateur d’un établissement hydrothérapique dans une papeterie désaffectée le long de la Divonne.

annc3a9es-50.jpg

On vient de très loin pour bénéficier des bienfaits de ces eaux qui favorisent le retour à l’équilibre du corps et de l’esprit chez les personnes souffrant d’anxiété, d’insomnie, de surmenage, de troubles psychosomatiques (états dépressifs réactionnels et névrotiques), de spasmophilie, de tétanie... Pour toutes ces pathologies, la cure thermale se présente comme une médecine naturelle et sans effets secondaires permettant de réduire la consommation médicamenteuse notamment d’anxiolytiques ou encore de somnifères. « A partir de 1990, l’eau minérale de

la source d’Arbère, bicarbonatée, calcique et oligo- métallique, riches en fluor et en magnésium est exploitée pour ses vertus. Elle est utilisée dans les thermes actuels » ajoute Annie Grenard.
Depuis 2018, les eaux de Divonne-Les-Bains sont également reconnues pour leurs effets bénéfiques
en rhumatologie et propose des cures thermales
visant à soulager les douleurs, les articulations
raides et endolories, à réduire les inflammations chroniques et à améliorer efficacement la mobilité
des patients sur le long terme. Utilisée dans des bains, en compresses de boue ou en étuves (vapeur) l’eau thermale va littéralement envelopper votre corps et
ainsi décontracter les articulations et détendre les muscles. Dans un second temps, elle va apporter à l’organisme les minéraux nécessaires à la régénération des tissus et des os endommagés ou fragilisés.
Avec ce nouvel agrément en rhumatologie, Divonne-Les-Bains dévoile de nouvelles vertus insoupçonnées de ses eaux qui n’auraient peut être pas révélé tous leurs secrets..., qui sait ?

Capture d’écran 2020-12-18 à 10.34.26.